Salut !

J’ai enfin pris la décision après plusieurs jours de réfléxion et de lurk, de m’inscire sur lemmy et plus précisement sur cette instance vu que la communauté c/france y est.

Seulement, je suis gêné par le fait que lemmy et ses développeurs s’affichent ouvertement communistes. J’en ai rien à faire de ce que les gens pensent ou s’apparentent à, j’ai juste du mal à accepter que ce soit si ouvertement affiché, que ce soit sur le photo de profil (lemmy et github confondus) et les instances mises en avant sur le site vitrine de lemmy.

A mon sens, le développement d’un logiciel libre devrait être neutre à défaut d’être apolitique. Ce qu’il en est fait avec ne regarde que ceux qui l’utilisent et ceux qui sont d’accord avec cette utilisation.

Dans le cas de lemmy, la mise en avant est claire et peut faire passer aux yeux de certains à un réseau fédéré de commies alors que dans les faits, en dehors des instances .ml, ce n’est pas le cas.

Le soucis se pose aussi au niveau de la contribution au niveau du code source et de ses financements. Les différents moyens de supporter Lemmy mettent en avant les photos du Che des deux principaux développeurs. Ca veut donc dire potentiellement moins de financements, moins de contributions. Pourquoi en tant que dev rust ou ts, j’irai aider à maintenir un projet dont l’orientation politique est affichée et douteuse.

Alors oui, le projet peut être clôné et si ça ne plait pas, présenter et développer à sa sauce. Le soucis est que les alternatives à reddit ne sont pas nombreuses, si on se met à diviser encore plus les potentielles forces de contributions, ce serait dommage.

Qu’en pensez-vous ?

Bon dimanche !

  • oce 🐆
    link
    1
    edit-2
    1 month ago

    @innermeerkat Pardon, mais les logiciels libres sont par essence de gauche.

    Il y a peut-être des influences de gauche, mais les figures de proue comme Torvald ou Stallman n’ont jamais affiché d’affiliations politiques au-delà de leur combat pour le logiciel libre, autant que je sache.
    En outre, il y a tout un tas de producteur de logiciels libres qui ne le sont clairement pas. Par exemple, les géants ou les startups de la tech de la Silicon Valley qui sont les principaux pourvoyeurs de logiciels libres et qui sont très loin de l’extrême gauche, ils sont plutôt économiquement libertariens. Ils y trouvent d’autres bénéfices que ceux provenant de la vente directe de logiciels : revue par les pairs, co-construction, image de marque, recrutement, création de standards, développement d’un écosystème favorable, etc.
    Je pense qu’il faut se méfier du biais de gauche de considérer que tout ce qui a l’air humaniste et gratuit est forcément de gauche.